· 

Naturopathe : salon bien-être ou pas pour te faire connaître ?



Naturopathe : salon bien être ou pas pour te faire connaître

 « Est-ce que je fais un salon bien-être? », pour faire connaître ton activité, c’est une question habituelle quand tu te lances. Mais est-ce une bonne idée pour commencer de façon efficace ?

 

Tu commences bien souvent pas lister les actions de communication que tu vas mener pour te faire connaître et les salons en font partie.

 

C’est ce que font la plupart des naturopathes qui veulent développer leur activité.

 

Et pourtant, ça peut être le meilleur moyen pour perdre du temps, de l’énergie et de l’argent…

 

 

En tant que naturopathe, à qui tu t’adresses ?

 

 

C’est le point numéro 1 à éclaircir avant de savoir quelles sont les actions que tu vas poser.

 

Si tu poses des actions de communications pour poser des actions de communication, tu risques de « brasser du vent »… ce qui peut être source de démotivation, de fatigue et d’impatience.

Et à partir de là, la réponse à la question « Est-ce que je fais un salon ? », ma réponse est « oui » et « non ».

 

Se faire connaître en tant que praticien : le salon , non si…

 

Plutôt « non » si c’est un salon bien-être « fourre-tout » :-)

 

Car si tu sais précisément à qui tu t’adresses, est-ce que tu es sûre de pouvoir trouver cette personne dans ce salon ?

Ça veut donc dire que tous les salons type « salon bien-être », ce n’est pas la meilleure idée pour trouver efficacement des clients.

Maintenant, tu peux tout à fait faire un salon de ce type, si ça te fait plaisir, si tu as envie de rencontrer des gens, si tu as du temps pour ça et que ça te met en joie!

Si participer à un salon te procure de la joie, vas-y, fonce bien sûr!

 

"Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles" Oscar Wilde

Se faire connaître en tant que praticien : le salon , oui si…

 

Plutôt « oui » si c’est un salon ciblé et que tu es sûre de pouvoir y trouver la personne à qui tu t’adresses.

 

Par exemple, en janvier 2019, j’ai co-organisé un salon sur la gestion du stress dans ma commune de 2600 habitants environs. Le salon avait lieu un dimanche après-midi de 13h à 18h. Il y avait 14 praticiennes du bien-être (naturopathe/prof de yoga, sophrologue, hypnothérapeute, relaxologue, coach, art-thérapeute, praticienne en massage, somatopathe, réflexologue…). Et on était très contentes car nous avons eu 175 visiteurs ! Sur un après-midi de janvier dans une petite commune rurale de l’Ille-et-Vilaine, c’était top !!

La grande prise de conscience que j’ai eu en accueillant les visiteurs, c’est qu’il y a un vrai besoin et c’est pour ça que le salon a fonctionné. Les visiteurs avaient pu identifier un message clair et net qui répond à leurs questions.

 

Naturopathe : salon bien être ou pas pour te faire connaître

Salon bien-être : mon avis

 

Un « salon bien-être », ça a le mérite d’exister.

 

Et en même temps, soit les visiteurs ne viennent pas forcément avec une problématique précise car ils ne savent pas vraiment ce qu’ils vont y trouver. Soit les visiteurs viennent avec une problématique précise sans vraiment savoir s’ils vont pouvoir trouver une réponse à leurs besoins.

Alors que quand la problématique est bien identifiée en amont, comme ici avec le salon « gestion du stress », dès le moment où l’on a commencé à communiquer, c’était précis.

Les visiteurs sont donc venus avec une problématique liée au stress en sachant qu’ils allaient pouvoir trouver des réponses à leurs questions soit sur le moment au salon, soit plus tard en prenant RDV avec une praticienne.

 

À retenir dans cet article : avant de te lancer dans la communication de ton activité, pose-toi la question, « à qui je m’adresse précisément » pour bien investir ton temps, ton énergie, ton argent et pour avoir des résultats dès le début !

Car au final, ce n’est pas difficile de te faire connaître J    

 

 

Avec tout mon amour.

Aurore.

 


Cet article t'a plu? Partage-le sur les réseaux ou par mail à un(e) ami(e) si tu lui veux du bien :-)

Écrire commentaire

Commentaires: 0