· 

La non-prise en charge de la séance est-elle un vrai problème?

La non prise en charge de la séance est-elle un vrai problème?

 

Dans cet article, je m'adresse aux entrepreneurs qui ont une grande sensibilité, qui ont de l'ambition et qui veulent contribuer à changer le monde en mieux. Car c'est vous que j'accompagne dans le développement de votre activité. En vous aidant à trouver vos clients tout en levant vos peurs et vos croyances limitantes, ce qui vous donne les moyens de réussir dans votre activité. J'utilise souvent l'exemple des naturopathes car non seulement je m'adresse à vous les copains mais aussi car je suis formée à ce métier :-) Voici donc l'article du jour : "La non-prise en charge est-elle un vrai problème?"

 

 

Clairement, penser que la non-prise en charge d'une séance de naturo/ostéo/sophro/réflexo/etc, est un problème, c'est une croyance limitante.

En pensant ça, on retire au client potentiel une partie de sa responsabilité, de son autonomie et de son libre arbitre.

 

Ce que tu penses crée ta réalité.

 

 

En pensant ça, c'est un récit que tu crées de toutes pièces. Et c'est donc ce qui risque de se jouer dans ta vie de tous les jours au cabinet.

Si tu penses que le non-remboursement est problématique, les gens que tu vas attirer seront effectivement réticents à investir dans une séance avec toi.

 

 

Alors qu'en réalité le prix n'est (presque) jamais un réel problème pour 3 raisons : 

  1. l'argent qu'on met dans tel ou tel achat, c'est une question de priorité : acheter son paquet de clopes, faire réparer sa voiture, se faire tatouer, manger au restau, acheter un écran plat, manger bio, se faire masser...
  2. c'est également une question d'investissement : si la personne voit vraiment l'intérêt de travailler avec toi, elle le fera,
  3. c'est aussi une question de perception : ce qui va paraitre cher à quelqu'un ne le sera pas forcément pour quelqu'un d'autre.

C'est pareil avec le temps d'ailleurs!

 

Maintenant, SI : 

  1. si la personne n'a vraiment pas les moyens, tu peux choisir d'offrir du contenu sous forme d'ateliers, de conférences, de soirées-débats, de réunions d'informations, de livres, d'articles, de vidéos, de podcast ou d'un certain nombres de consultations offertes chaque mois.
  2. si la personne te dit qu'elle n'a pas l'argent pour se payer tes services maintenant, c'est peut-être qu'elle n'est pas prête tout simplement à travailler avec toi, à modifier ses habitudes et à se transformer vers une meilleure version d'elle-même.
  3. si la personne te demande : "Qu'est-ce que vous faites pour aider les personnes qui n'ont pas les moyens?", attribue une valeur au contenu gratuit que tu offres sur ton site ou en présentiel et dis-le. Pour toi et pour les gens qui gravitent autour de toi, c'est important de se rendre compte que tes connaissances et le temps que tu passes à créer du contenu offert, ce n'est justement pas "gratuit". Ça vaut bel et bien quelque chose et je t'invite à le chiffrer. (Fais-le au moins pour toi!)

 

NB : Si le client ne paie pas pour tes services, cela ne garantit pas son implication totale. Mais l'inverse est également possible : même si le client paie, il peut tout à fait ne pas s'impliquer totalement.

 

 

Dans tous les cas, tu auras certainement besoin en tant qu'entrepreneur(e) de travailler ton rapport à l'argent :-)

 

La non-prise en charge de la séance est-elle un vrai problème?

 

Voilà ce qui se produit quand tu dépasses la crainte de la non-prise en charge: 

 

 

Quand tu réussis à dépasser cette croyance limitante, voici ce qui devient possible :

  • tu t'ouvres à d'autres possibilités
  • tu vois les choses différemment, comme tu ne les avais jamais vues auparavant
  • tu trouves des solutions plus facilement
  • tu t'autorises à plus d'originalité pour marquer la différence dans les esprits
  • ET tu oses surtout parler de tes services et les vendre plus facilement.

 

Mais d'après mon expérience, derrière cette croyance de "la non-prise en charge comme un frein", il y a en fait quelque chose de plus important encore : c'est (souvent) que tu as du mal à expliquer clairement et facilement ce que tu fais.

 

Car en disant que ça serait plus facile d'avoir des clients si les séances étaient remboursées par la Sécu, tu te caches derrière une très belle excuse :-)

 

Voilà pourquoi ton cabinet n'est peut-être pas encore aussi plein que tu le voudrais.

Ce manque de clarté peut t'empêcher de trouver plus de clients.

 

 

Alors, voici ce que je t'invite à faire : arrête de parler uniquement de tes outils.

 

La non-prise en charge de la séance est-elle un vrai problème?

 

Parle plutôt de : 

  1. la cause que tu défends
  2. ta propre expérience
  3. ce que ton travail apporte à tes clients

 

À partir de là, tu n'as plus besoin de justifier tes tarifs ni auprès de toi-même, ni auprès de tes clients car tu deviens une personne claire et inspirante.

On s'en tape royalement que la séance soit pris en charge ou pas si ton futur client perçoit pourquoi tu fais ce que tu fais ET ce que tu vas lui apporter.

 

Tu peux commencer à le faire en demandant des témoignages à tes clients! En fait, ce sont les mieux placés pour parler de ton travail!

 

En voici un bel exemple avec le témoignage d'une entrepreneure que j'ai eu le plaisir d'accompagner : 

 

"J’ai appris à me connecter à mon intuition et à l’utiliser de façon stratégique pour mon business. Les résultats sont étonnants! J’ai vraiment pu écrire (alors que j’ai essayé pendant des mois et rien ne “sortait”) c’était comme libérer une part de moi. En plus je l’ai fait avec beaucoup de plaisir. Cela m’a permis de dépasser mes limites, sortir du blocage et avancer. Les 1ers retours sur mon blog et mes publications sont très positifs! Ceux de mon manifeste de marque et de ma bio le sont aussi. Je n’en reviens toujours pas ...

J’arrive aujourd’hui à rédiger du contenu de façon régulière, je peux maintenant communiquer avec plus d’aisance et toucher un plus grand nombre de personnes. Un grand pas en avant!" Céline

 

Sur ce, je te laisse partir en quête de témoignages de la part de tes clients chéris!

 

Avec tout mon amour.

Aurore.

 

Crédit photo : Aurore Lance

 

Comme moi, tu défends l'idée qu'on peut tous, à notre niveau, contribuer à changer le monde en mieux.

 

Et c'est que tu veux faire, entre autres, avec ton entreprise. Mais les clients se font attendre... Et toi ce que tu veux, c'est vivre de ton activité (naturopathe, réflexologue, praticien(ne) en hypnose, sophrologue, art-thérapeute, créatrice, consultante/formatrice/coach dans le bien-être ou le développement personnel)

 

Si tu veux partir ou repartir sur de bonnes bases pour développer ton activité en te libérant de tes peurs et de tes croyances limitantes, viens faire une séance découverte de 45min avec moi par Skype pour établir ton plan d'action et trouver plus de clients.


Cet article t'a plu? Partage-le sur les réseaux ou par mail à un(e) ami(e) si tu lui veux du bien :-)

Écrire commentaire

Commentaires: 0