· 

5 clés pour en finir avec le manque de volonté, de motivation et la procrastination

 

Je dois t'avouer une chose : j'ai comme un "radar" pour repérer à 3000 kms ce qui pompe de l'énergie aux personnes qui viennent à moi. C'est comme si je pouvais "voir" toute l'énergie et le temps qui est jeté par la fenêtre là où elles ne le voient pas. Et ce à travers leurs mots et leurs émotions.

 

Alors, quand il peut t'arriver de dire : "Je manque de volonté", "Je n'arrive pas à me motiver"

ou encore "Je procrastine sur des tas de trucs", moi j'entends autre chose.

 

C'est ce que je voudrais te dire ici. Parce que parfois je me sens méga agacée de voir que des trucs pareil peuvent t'empêcher d'être dans ta pleine puissance!!

 

Je suis convaincue que ces trois notions de "volonté, motivation et procrastination"

ont été inventées pour t'aider à perdre confiance en toi.

 

Parce qu'en réalité, ce sont des leurres! Quelque chose d'autre se cache derrière.

 

Donc, voici ma version des faits : 

 

1)  Si tu penses que tu manques de volonté, c'est que tu es certainement (très) fatiguée.

Je suis convaincue qu'à l'intérieur de toi, ça déborde de volonté. Mais si tu manques d'énergie, ta volonté, elle se fait la malle et elle va se planquer assez loin pour te donner l'impression que tu n'es bonne à rien.

Regarde les jours où tu pètes vraiment la forme. Il fait super beau, tu as super bien dormi, tout roule à la maison, tes règles viennent de se terminer et PAF. Tu es capable de déplacer des montagnes

 

Clé N°1 : C'est pas un manque de volonté mais sûrement beaucoup de fatigue.

 

2) Si tu penses que tu manques de motivation, demande-toi si ce que tu fais a du sens.

Personnellement, j'ai travaillé pendant sept ans comme assistante de prod sur des téléfilms et des séries pour TF1 notamment. Je bossais avec des gens cool en général, j'apprenais plein de trucs, je gagnais de l'argent. Mais les projets n'avaient pas de sens pour moi. Ce n'est pas un jugement car ils avaient du sens pour d'autres personnes. Mais pas pour moi. Et un jour, je me suis réveillée vidée de ma motivation. J'ai mis un moment à me rendre compte que j'étais juste en quête de sens.

 

Clé N°2 : C'est pas un manque de motivation mais plutôt un manque de sens.

 

 

3) Si tu te dis que tu procrastines, je vais te dire trois choses.


D'abord, écoute ton cycle hormonal. Il se compose de 4 phases et chaque phase est propice à certaines actions. (Je vais faire bientôt un atelier en ligne pour t'expliquer tout ça en long en large et en travers. Ça pourrait bien te changer la vie comme ça a changé la mienne en mieux :-) Pour le moment, commence simplement par observer que tu n'es peut-être pas dans le meilleur moment de ton cycle pour faire du réseau, relancer un client ou faire ta compta au moment où tu as décidé de le faire avec ta tête mais pas avec l'énergie en présence. Observe que, par moment, certaines tâches te paraissent insurmontables. Et puis parfois, la même chose va rouler toute seule. 

 

Clé N°3 : Ecoute ton énergie et choisis le meilleur moment pour passer à l'action.

 

Ensuite, regarde si tu as vraiment un intérêt pour ce que tu es en train de remettre au lendemain depuis plusieurs lendemains! Si tu n'arrives pas à t'atteler à certains trucs, à mon avis : soit tu les zappes (dans la mesure du possible), soit tu délègues. Déléguer, on peut croire au début que "ça coûte de l'argent". Mais je t'invite à voir plutôt ça comme un investissement ou comme un placement qui contribue à ton entreprise et à ton bien-être.

 

Clé N°4 : Si vraiment c'est relou, lâche l'affaire et délègue.

 

Enfin, demande-toi si, à la base, tu as bien écouté ton intuition. Personnellement, l'intuition est un outil fondamental que j'utilise plusieurs fois par jours. C'est devenu automatique. Et ça m'apporte une fluidité immense. Une aisance. Je surfe. Pour moi, c'est ça le flow. (Même si parfois je me prends les pieds dans le tapis comme tout le monde! Ça fait partie du jeu :-) Par contre, si, au départ de quelque chose, tu as fait un choix pour lequel tu n'as pas suivi ton intuition... il se pourrait bien que cela ait déclenché des réactions en cascade, des évènements et des tâches devenus presque "obligatoires". Et ça, ça ne te plait plus du tout. Ce qui t'amène à "procrastiner" par la force des choses. Alors, as-tu vraiment écouté ton intuition?

 

Clé N°5 : Ecoute ton intuition.

 

 

Tu as tout l'intérieur de toi. Mais parfois, ça demande de ranger un gros de bordel avec d'y avoir accès. Par bordel, j'entends : fatigue, croyances limitantes, résistances... Step by step. Pour faire le calme à l'intérieur, je te recommande chaleureusement de prendre 5 minutes par jour pour respirer. Sans rien faire d'autre. Juste respirer. Ça fait de la place à ton intuition, ça rend positif et ça t'aide à te concentrer sur tout ce que tu as à faire.

 

En attendant, je te laisse méditer sur tout ça.

Si j'ai pu contribuer à éveiller ta conscience, je suis ravie.

Laisse un commentaire pour me dire ce qu'il en est pour toi :-)

 

Avec tout mon amour.

Aurore.

 

 

Crédit photo : Merci Aurore Lance

 


Si tu veux partir ou repartir sur de bonnes bases pour développer ton activité en te libérant de tes peurs et de tes croyances limitantes, viens faire une séance découverte de 30min avec moi par Skype pour établir ton plan d'action et trouver plus de clients.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Commentaires: 4
  • #4

    Aurore Rosello (jeudi, 05 avril 2018 12:23)

    Merci Céline! Cet outil des phases pour gagner en efficacité, en régularité de travail et mieux gérer ses émotions, il est juste génial! Et tellement naturel en fait :-) C'est la base de mon travail avec mes clientes. Il est aussi dans le programme De l'intuition à la Visibilité bien sûr!

  • #3

    Céline (mardi, 03 avril 2018 11:44)

    Bonjour Aurore,

    Intéressant ton article, simple mais vrai....En ce qui me concerne, je suis certaine de l'influence du cycle hormonal (il m'a fallu presque 30 ans pour m'en rendre compte!!) mais je n'ai pas encore vraiment décrypté les phases. Je me suis rendue compte que j'ai une forte tendance à la panique (tout me paraît insurmontable) et à m'énerver pour peu quelques jours avant l'arrivée des règles. ce sujet m'intéresse. Bonne journée

  • #2

    Aurore Rosello (lundi, 02 avril 2018 14:59)

    Merci Christèle! Souvent c'est évident, mais ça va mieux en le disant :-)

  • #1

    Christèle Gérard (jeudi, 22 mars 2018 07:35)

    Ce sont des choses simples mais il est intéressant de pouvoir les lire et que les choses soient posées. Merci Aurore ! L'expérience des gens et l'écoute sont des richesses inestimables!�