· 

Parfois j'aimerais être bête pour arrêter de penser

 

Si vous êtes une "éponge", vous allez vous reconnaître...

 

J'ai toujours su que j'étais une éponge. Que j'étais hyper sensible.

Mais je ne faisais pas vraiment le lien avec mes réactions parfois qualifiées de "disproportionnées" par mon entourage.

 

On m'a taxée de "bipolaire, folle, instable, d'éternelle insatisfaite, d'hyperactive".

Moi j'ai fini par y croire un peu. Même beaucoup à un certain moment de ma vie.

 

Je pouvais passer du rire aux larmes. M'enthousiasmer démesurément en quelques secondes. M'émerveiller d'un coup puis rentrer dans une colère noire ou une tristesse profonde.

Je ne savais pas quoi faire de tout ça.

 

1ère étape pour canaliser le trop plein :-) 

 

Alors j'ai appris à me détendre profondément (relaxation, hypnose, respiration), à méditer. Et j'ai pu canaliser tout ça mais ce n'était pas tout.

Certains moments à fleur de peau revenaient.

Que j'ai mes règles ou pas, je pouvais démarrer au quart de tour.

 

Vous êtes comme ça vous aussi?

 

Et puis j'avais beaucoup de mal à arrêter de trop penser, de trop analyser.

 

J'avais l'habitude : 

 - de parler beaucoup et très vite,

 - d'avoir 10 000 idées à la minute,

 - de ressentir les tensions entre les gens chez qui j'allais alors qu'ils disaient que tout allait bien,

 - de devoir quitter un groupe de manière fulgurante et viscérale parce que la négativité d'une conversation pouvait m'oppresser à outrance,

 - de ne pas pouvoir écouter trop de musique (surtout en mangeant) sous peine d'avoir l'impression que j'allais exploser,

 - d'avoir longtemps été agacée par les gens qui ne pigeaient pas certaines choses aussi vite que moi (surtout dans mon ancien job),

 - de ne pas pouvoir regarder les infos télé sans avoir envie de hurler ou de pleurer,

 - de prendre des notes à chaque fois que je lisais un livre tellement il me venait des idées pour plein d'autres choses,

 - de débrancher les pendules qui font "tic-tac" quand je dormais chez les autres pour ne pas avoir le sentiment de tourner chèvre,

 - d'être gênée par une odeur alors que tout le monde autour de moi s'y est habitué et l'a oubliée en quelques minutes...

 

Quel a été le déclic pour moi

 

Un jour, mon chéri a commencé à lire le livre "Trop intelligent pour être heureux?".

Un soir, il me dit : "Je vais te lire un passage".

Cet extrait, c'était le témoignage d'une fille qui s'appelait Aurore et qui disait qu'elle aimerait parfois être bête pour arrêter de penser.

 

Mon chéri est plutôt blagueur alors je lui réponds : "Oh tu te moques de moi, c'est ce que je t'ai dit il y a quinze jours!"

Mais il ne blaguait pas. Il m'avait vraiment lu un extrait du bouquin.

 

Là, je me suis sentie à la fois soulagée et intriguée. Je ne suis pas dingue. Il y a d'autres personnes comme moi. C'est juste que je ne savais pas encore jusque là gérer toutes ces possibilités qui sont en fait des super-pouvoirs.

 

Si vous vous reconnaissez, vous détenez des super-pouvoirs!

 

 

Si vous avez besoin de mettre des mots là-dessus, pour hypersensible, on peut dire aussi : haut potentiel émotionnel, surdoué, zèbre.

 

Personnellement, je ne ressens pas le besoin d'être "diagnostiquée".

Mais je comprends tout à fait les personnes qui ont ce besoin. Ne serait-ce que pour expliquer à leur entourage pourquoi elles se sont toujours senties différentes, en décalage, bizarres...

 

Moi je m'en fous. Je sais que je suis comme ça. Sauf que je n'avais pas de mot précis à mettre dessus.

Au final, je me rends compte que je suis loin d'être la seule dans ma famille!

 

Le truc (un peu) chiant, c'est de toujours se poser beaucoup de questions...

 

Avec cette hypersensibilité vient aussi la quête de sens et du bonheur.

En tout cas, elle se matérialise comme ça pour moi.

 

Mais aujourd'hui, j'ai lâché prise. Petit à petit.

Avant d'apprendre à surfer sur ces capacités, je me sentais profondément seule très souvent. Même si j'étais entourée, aimée, épaulée.

 

Mais en réalité, vous n'êtes jamais seule.

 

Maintenant, je fais confiance à l'Univers.

C'est ce qui me donne confiance en moi pour vivre au mieux ce terrain hypersensible.

Que ça soit facile ou douloureux à vivre, je me suis entraînée à toujours remercier l'Univers pour ces expériences qu'il m'amène à vivre.

 

Même si je ne sais pas pourquoi certaines épreuves m'arrivent, l'Univers a toujours un pas d'avance.

Lui, il sait.

 

Dans le livre dont je vous ai parlé, une phrase résonne beaucoup pour moi : 

"Le bonheur, ce n'est au fond rien d'autre qu'exploiter ses capacités à 100%".

 

Vous avez en vous une force infinie.

 

Alors maintenant que j'ai toutes ces clefs en main, je les transmets à mes clientes (hypersensibles pour la plupart, évidemment :-)

Pour qu'elles apprennent à mieux se connaître. A vivre avec.

Non pas comme un fardeau ou un défaut de fabrication.

Mais bel et bien avec une très grande force.

Avec un cadeau de la Nature.

 

Parce qu'en fait, c'est immensément génial d'avoir cette force de penser.

 

Avec toute ma sensibilité.

Aurore.

 

Ps : Si cet article résonne en vous, laissez un commentaire auquel je répondrais avec grand plaisir.

 

 

Crédit photo : Merci Aurore Lance! 



Cet article vous a plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux ou par mail à une amie!


Si tu en as marre d'avoir des hauts et des bas parce que ça te plombe dans le développement de ton activité.

Si tu en as marre de te mettre la pression, de courir après le temps, de te disperser, de douter de toi et d'avoir du mal à concilier vie pro et vie perso...

Et que tu veux vraiment avoir l'énergie, la confiance et la persévérance pour oser parler de toi, de ce que tu vends et trouver des clients, viens faire une séance découverte de 30min avec moi par Skype :-)

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Écrire commentaire

Commentaires: 11
  • #1

    Mag (mardi, 06 février 2018 09:00)

    Et comment que ton article résonne ! Mêmes ressentis, mêmes sensations, mêmes questionnements incessants, mêmes intensités des émotions...
    Et puis un jour quelqu'un qui me parle de la "douance", j'en ris d'abord (le sentiment d'imposture...) puis je dévore tout sur le sujet avant de passer les tests de QI. Ca a tout changé et rien changé à la fois. Maintenant je sais que j'ai cette différence et j'apprends doucement à vivre avec, et j'espère même en faire une alliée ! Merci pour cet article ! Bon cheminement de zèbre !

  • #2

    Mag (une autre !) (mardi, 06 février 2018 09:08)

    Merci pour cet article : une pierre de plus dans ma découverte de l'hypersensibilité... Je commence doucement à mettre les pièces du puzzle en place et à me comprendre... ça donne le vertige !

  • #3

    Aurore (mardi, 06 février 2018 11:23)

    Merci pour vos témoignages Mag et Mag :-) Je suis de tout coeur avec vous les filles!

  • #4

    Hélène (mardi, 06 février 2018 12:04)

    Oui, Oui, je vois bien ce que tu veux dire ! Nous sommes loin d'être seules, bises !

  • #5

    Mia (mardi, 06 février 2018 15:16)

    J'ai découvert l’existence des personnes à haut potentiel il y a quelques années.
    Cela m'a beaucoup aidé.
    Merci de ton très bon article Aurore

  • #6

    sandjoineau@gmail.com (mercredi, 07 février 2018 11:08)

    Oui, oui et oui et merci pour ce beau partage :-)
    Bravo pour la qualité de ton article!

  • #7

    Chloë (mercredi, 07 février 2018 15:05)

    Merci pour cet article qui résonne en moi! J'ai appris que j'étais un petit zèbre assez tôt (quand j'avais 9 ans). Tu vas peut-être trouver cela étrange mais je ne suis pas du tout surprise que tu sois toi aussi hypersensible. J'attire et je suis attirée moi aussi par des Hauts potentiels, et le plus drôle c'est que je le sens chez eux (même quand eux ne le savent pas). Mais impossible de dire d'où me vient ce ressenti et à quoi je le sais! :D J'ai l'impression qu'il y a bien plus d'hypersensibles qu'on croit (ou alors ils sont particulièrement nombreux là où je vis, haha!).
    Sur ce bisous de zèbre! ;)

    PS: C'est par Laure de "Les Aventurières" que j'ai connu ton travail et je ne serai pas étonnée qu'elle soit de la partie elle aussi, haha!

  • #8

    Anonyme (mercredi, 07 février 2018 21:44)

    Bonjour, quand tu parles de zèbre c'est pour désigner les HP émotionnels uniquement ou les Hp tout court (donc Qi supérieur) ? Pour moi un zèbre était un HP tout court mais je n'ai jamais cherché plus loin donc je me trompe peut-être tout court.

  • #9

    Lola_FunamBulle (mardi, 20 février 2018 17:52)

    Je te découvre aujourd'hui via Les aventurières aussi, déjà la formation Ariane qui semble me correspondre à chaque phrase et voilà que le premier article de ton blog que je lis est sur ton hypersensibilité. Wow. Je suis ravie de te découvrir, nous avons apparemment pas mal de choses en commun et tu entendras certainement parler de moi dans l'année quand j'aurais peaufiné mon Idée �
    Ce sont les mouvements de foules qui m'émeuvent, même quand il s'agit de changer de quai de RER en courant, je trouve ça beau des gens qui courent dans la même direction. Et je suis complètement désemparée devant des personnes très négatives et fâchées ! Merci pour ton article et à bientôt !

  • #10

    Claire C. (dimanche, 16 septembre 2018 08:58)

    :-) Merci beaucoup Aurore pour avoir écrit ce très bel article, si personnel et si touchant, dans lequel je me suis beaucoup reconnue. ;-)
    Au plaisir de continuer à te lire !
    Tu es une personne très inspirante !
    Claire

  • #11

    Aurore Rosello (samedi, 27 octobre 2018 18:32)

    Merci Claire C. pour ton message qui est super encourageant! J'ai tellement répété cette phrase "Parfois j'aimerais être bête pour arrêter de penser"...