· 

Nom d'une pipe, on écrit quoi dans une newsletter?!

 

Vous aimeriez écrire une newsletter pour faire connaître votre activité mais vous ne savez peut-être pas vraiment quoi mettre dedans...

Je vais vous raconter comment tout ça a commencé pour moi.

 

J'écrivais mes premières newsletter avec Gmail et je les envoyais à une trentaine de proches qui (poliment?) les acceptais. J'y mettais trois choses principales : 

 - les évènements auxquels je participais ou que j'organisais dans mon coin de Bretagne,

 - une citation qui m'inspirais sur le moment,

 - mon numéro de téléphone.

 

J'écrivais avec ma tête. Et ça me prenait pas mal de temps et d'énergie. Je la faisais relire systématiquement à mon chéri qui a toujours pris le temps et la patience de le faire.

 

Mais franchement, ça n'intéressait pas vraiment les gens et surtout pas moi la première. C'était chiant en fait. Alors que moi, j'avais envie de susciter de l'intérêt et des émotions!!!

 

Ecrire avec sa tête, je trouve ça chiant.

 

Si vous cherchez des règles, je vais vous dire le fond de ma pensée, il n'y en a pas.

À ma connaissance, en tout cas, il n'existe pas de "Becherelle de la Newsletter qui plaît universellement". S'il y a des règles, ce sont seulement celles que vous pourriez avoir besoin de vous fixer parce que vous flippez de faire un truc nouveau (un peu/beaucoup/énormément/passionnément/à la folie/pas du tout : entourez la proposition qui vous convient le mieux).

 

À mon sens, au-delà des règles, il y a surtout ce que vous aimez faire.

 

 

Il m'arrive de lire des newsletter très longues et sans photo que j'adore. D'autre très courtes et ennuyeuses. Certaines sont agréables mais la photo me semble faire potiche et je trouve que le contenu perd de son intérêt. Parfois, il y a tellement de liens sur lesquels on peut cliquer que je ne clique sur aucun. Ou au contraire, je les ouvre un à un comme un calendrier de l'Avent. No rules.

 

Faites ce qui vous fait vibrer.

 

Je vais vous dire ce que j'aime faire et qui pourra vous inspirer.

J'écris la plupart du temps en mode Bonhomme OSBD de la Communication Non-Violente.

Je vous explique.

 

Le O pour Observer : trouvez un titre

 

Vous pouvez choisir ce que vous voulez en réalité.

Un titre "racoleur" : 4 clés fondamentales pour écrire une newsletter qui déchire.

Un titre plus poétique : Ecrivez avec votre coeur si vous voulez toucher celui de vos lecteurs.

Un titre avec humour : Pour sortir de l'enfer de la newsletter sans se prendre le choux

N'importe quel titre du moment qu'il vous botte et/ou que vous aimeriez le lire dans votre boîte mail.

Vous pouvez aussi compter le nombre de mots ("pas plus de 10, hein?!") mais je trouve cette technique très appauvrissante créativement parlant.

 

Le S pour Sentiment : dites ce que vous ressentez

 

Livrez-vous (un peu... pas besoin de vous mettre à poil non plus; même si personnellement j'aime bien le faire de temps en temps. J'ai toujours été plutôt à l'aise avec la nudité :-)

Ou bien écrivez ce que les personnes à qui vous vous adressez ressentent ou sont susceptibles de ressentir.

Personnellement, j'aime lire des histoires, des tranches de vie : alors j'aime bien en écrire aussi. Des anecdotes, des expériences que j'ai vécues ou qu'on m'a racontées.

Souvent, il s'agit d'une histoire qui rencontre un problème résolu ou qu'elle aimerait voir se résoudre.

 

Le B pour Besoin : écrivez ce dont vos lecteurs ont besoin

 

De quoi ils auraient besoin pour traverser la difficulté qu'ils rencontrent. Dites leur ce dont ils pourraient avoir besoin pour s'enlever l'épine qu'ils ont dans le pied. Donnez votre avis, votre conseil même s'il n'engage que vous et qu'il peut y avoir des milliers d'avis différents que la question que vous abordez.

 

Le D pour Dire ou Demander : proposez une solution

 

Dites clairement à vos lecteurs ce qu'ils pourraient faire pour résoudre leur problème. Demandez leur de passer à l'action. À travers un atelier que vous animez par exemple.

 

Franchement, quand je vous écris cet article, ça me paraît clair comme de l'eau de roche. Sûrement parce que j'en ai déjà écris des dizaines et des dizaines. Mais ça n'est peut-être pas encore le cas pour vous.

Si c'est important pour vous d'écrire des articles de blog et/ou des newsletter pour vous faire connaître, et que vous avez besoin d'être drivée pour le faire, venez travailler avec moi :-)

  

Merci pour votre lecture!

Je vous souhaite monts et merveilles et je vous embrasse fort.

Aurore.

 

Ps : Si ça vous chante, vous pouvez aussi écrire des poèmes en alexandrin!

 

 

Crédit photo : Merci Aurore Lance!



Cet article vous a plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux ou par mail à une amie!

 

Comme moi, tu défends l'idée qu'on peut tous, à notre niveau, contribuer à changer le monde en mieux.

 

Et c'est que tu veux faire, entre autres, avec ton entreprise. Mais les clients se font attendre... Et toi ce que tu veux, c'est vivre de ton activité (naturopathe, réflexologue, praticien(ne) en hypnose, sophrologue, art-thérapeute, créatrice, consultante/formatrice/coach dans le bien-être ou le développement personnel)

 

Si tu veux partir ou repartir sur de bonnes bases pour développer ton activité en te libérant de tes peurs et de tes croyances limitantes, viens faire une séance découverte de 45min avec moi par Skype pour établir ton plan d'action et trouver plus de clients.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Lola_FunamBulle (mardi, 20 février 2018 18:03)

    Mais c'est bien sûr ! L'OSBD de la CNV, voilà qui va me servir pour rédiger mes billets de blog ! Tilt !