· 

C'est quoi le moment idéal pour méditer?

 

C’est une question qui m’a été posée vendredi matin lors d’un atelier que j’animais autour de la communication bienveillante pour l’équipe pédagogique d’un collège près de chez moi.

C’était un moment génial pendant lequel j’ai eu le plaisir de parler de communication non-violente et de relaxation (parce que même si on a des outils ultra efficaces pour communiquer avec bienveillance, c’est plus ou moins facile selon notre niveau d’énervement !).

Alors pour répondre plus largement à la question : « C’est quoi le moment idéal pour méditer selon toi ? », je vous ai écrit cet article/confidence.

 

Il m'a fallu 13 mois et 13 jours pour me sentir prête à laisser ma fille dormir seule dans sa chambre (qui est pourtant située juste à côté de la nôtre...).

Bon, on a quand même laissé grandes ouvertes les portes de sa chambre et de la nôtre pendant plusieurs jours (des fois que je manquerais ses appels nocturnes parfois stridents...).

Tout ça pour vous dire. Quelques semaines avant, je ne me sentais pas prête du tout.

 

Je n'ai pas non plus attendu d'en avoir marre pour passer le cap. Mon chéri, lui, se sentait d'attaque pour arrêter le cododo bien avant moi. Et en même temps, il m'a fait confiance et il a été patient. Il a attendu que ça soit le bon moment pour moi.

 

Le moment idéal c'est quand c'est le bon moment pour vous.

 

Et c'est pareil dans tout ce que j'entreprends. Je ne vais pas vous dire "jamais" mais je choisis des moments qui soient le moins possible dans la contrainte ou l'obligation.

 

J'écoute mon coeur. Et j'attends le moment où je ne ressens plus aucun blocage ni retenue dans mon corps. J'attends le moment où c'est fluide, facile, rapide à mettre en place. Je n'attends pas que l'évidence tombe du ciel mais je suis attentive à l'arrivée du moment opportun.

Parfois, je fais des choix qui sont des challenges en terme de concentration, de persévérance, d'apprentissage, de sortie de ma zone de confort. Des choix qui me demandent un effort intellectuel ou physique MAIS j'attends que ce soit le bon moment pour moi de me lancer.

 

Qu'il s'agisse de la pratique de la méditation, de commencer un sport, de changer ses habitudes alimentaires, de débuter une formation... C'est pareil.

  

À très vite pour de nouvelles aventures :-)

Bien à vous.

Aurore.


Cet article vous a plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux ou par mail à une amie!



 

Comme moi, tu défends l'idée qu'on peut tous, à notre niveau, contribuer à changer le monde en mieux.

 

Et c'est que tu veux faire, entre autres, avec ton entreprise. Mais les clients se font attendre... Et toi ce que tu veux, c'est vivre de ton activité (naturopathe, réflexologue, praticien(ne) en hypnose, sophrologue, art-thérapeute, créatrice, consultante/formatrice/coach dans le bien-être ou le développement personnel)

 

Si tu veux partir ou repartir sur de bonnes bases pour développer ton activité en te libérant de tes peurs et de tes croyances limitantes, viens faire une séance découverte de 45min avec moi par Skype pour établir ton plan d'action et trouver plus de clients.

Écrire commentaire

Commentaires: 0