· 

Message d'encouragement à votre vie de femme multi-fonctions


Avez-vous déjà eu le sentiment de courir partout comme un poulet sans tête? Et de (parfois) passer à côté de quelque chose? De "devoir" choisir (ou carrément ne pas avoir le choix) entre faire passer votre vie professionnelle avant votre vie personnelle ou l'inverse mais pas les deux ?
Personnellement, je l'ai souvent entendu dans mon enfance : "une femme, soit elle réussit sa carrière professionnelle, soit elle réussit sa vie de famille". Mais au fond, je sentais que ça sonnait faux.

Pourquoi devrait-on se couper en deux?
Pourquoi ça serait soit l'un, soit l'autre?
Pourquoi on devrait s'échiner à dissocier les deux?

Parce que là, c'est une ÉNORME perte d'énergie que de vouloir "ne jamais mélanger le pro et le perso". Pour moi, porter plusieurs casquettes signifie : oser dire oui à tout ce qui peut nous procurer de la joie et du plaisir. Même si les sources sont multiples. Avoir plusieurs "casquettes" ne signifie pas porter différents "masques".
Les multiples facettes de notre vie sont interdépendantes. Votre vie pro nourrit votre vie perso et inversement.

J'ai 3 exemples récents pour vous : 
1) J'ai une copine qui a augmenté le tarif de ses prestations dans son entreprise. Elle l'assume et le revendique. Quand je lui ai conseillé de se faire masser, elle m'a répondu : "C'est cher les massages." Mais si le prix est une question de perception quand elle fixe ses tarifs à elle, c'est la même chose pour toutes les entreprises et tous les services auxquels ont fait appel. Dans notre vie pro ET perso. Comme elle sait ça aussi bien sinon mieux que moi : elle a décidé de se faire masser :-)

2) J'ai une amie qui dirige une équipe. On l'appèlera Angelique Derrieux. Alors qu'elle tente de remotiver les membres de son équipe, ses supérieurs lui ont dit : "Vous ne pouvez pas tout le temps être gentille avec le personnel. Il faut faire la différence entre Angélique et Mme Derrieux-la Directrice." Elle a répondu : "C'est pas de la gentillesse, c'est de la bienveillance. Je suis comme ça. Je ne vais pas choisir avec qui je le suis et avec qui je ne le suis pas." Je suis très admirative de mon amie Angélique qui a réussi à défendre ses valeurs. C'est ce qu'on appelle  : être alignée.

3) J'ai une copine qui m'a demandé : "Tu l'appelles comment Sébastien quand tu parles de lui à quelqu'un du boulot? Moi je dis mon conjoint pour Etienne mais ça me fait bizarre de dire ça." Je lui ai dit : "Je l'appelle mon chéri". Elle m'a répondu : "Mais ça ne fait pas très pro, non?". Je me suis souvenue m'être posée cette question un jour. Et puis j'avais décidé d'éviter cette perte d'énergie en disant toujours la même chose. En disant toujours "mon chéri". Et si jamais il m'arrive de dire autre chose, je trouve ça toujours amusant de voir comment je peux regagner de l'énergie en me ré-alignant.


A très vite.
Infiniment.
Aurore.

 

Si vous avez aimé cette lettre, lisez aussi : 

Pour les jours où c'est dur d'entreprendre

Mais d'où vient ce foutu sens du sacrifice?

Le manque de temps n'existe pas

Venez, nous marchons vers un nouveau féminisme (youpi!)

Comment mon bébé m'a donné une grande leçon d'humilité?

La Positive Attitude, "c'est périmé"


Cet article vous a plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux ou par mail à une amie!


 

Comme moi, tu défends l'idée qu'on peut tous, à notre niveau, contribuer à changer le monde en mieux.

 

Et c'est que tu veux faire, entre autres, avec ton entreprise. Mais les clients se font attendre... Et toi ce que tu veux, c'est vivre de ton activité (naturopathe, réflexologue, praticien(ne) en hypnose, sophrologue, art-thérapeute, créatrice, consultante/formatrice/coach dans le bien-être ou le développement personnel)

 

Si tu veux partir ou repartir sur de bonnes bases pour développer ton activité en te libérant de tes peurs et de tes croyances limitantes, viens faire une séance découverte de 45min avec moi par Skype pour établir ton plan d'action et trouver plus de clients.

Écrire commentaire

Commentaires: 0