· 

Mais d’où vient ce foutu sens du sacrifice?

Bonjour à toutes,

J'ai l'impression que (presque) toutes les femmes sont formatées pour "se sacrifier". Et le "formatage", c'est très insidieux. Parce que parfois c'est inconscient. Et d'ailleurs conscients ou pas, vos conditionnements vous empêchent d'être totalement vous-même. Tous les “formatages”, “conditionnements” et autres “croyances négatives” vous amènent à douter de vous ET  à perdre beaucoup d'énergie. Résultat : vous n'êtes pas complètement vous-même, ni complètement quelqu'un d'autre d'ailleurs. Vous flottez et surtout vos propres réactions peuvent vous énerver. (Qui ne s'est jamais énervé de s'être énervée contre quelqu'un ou quelque chose?)

J'ai demandé à Frédérique Madé du blog Une maman comme moi quelle est la croyance limitante liée à l'éducation qu'elle rencontre le plus souvent dans ses accompagnements (Frédérique vit dans un coin du globe que j'adore : l'île de la Réunion. Et elle aide les mamans (là-bas ou par Skype) à devenir super bienveillantes de manière concrète et réaliste grâce, entre autres, à la sophrologie).
Dans la vidéo, elle nous parle de 2 notions : celle de perfectionnisme et celle de plaisir (ou plutôt d’absence de plaisir...). En fait, à mon sens, il s'agit toujours de la même origine : le sens du sacrifice
hyper développé chez les femmes. Combien de femmes sont programmées pour se sacrifier? Pour toujours passer après les autres? Combien de femmes s'oublient et peuvent péter un plomb pour un truc qui peut paraître une broutille juste parce qu'elles n'ont pas respecté leurs besoins?

Et pour cause! Les droits de la Femme ont été bafoués pendant tellement longtemps! (Voilà d'où ça vient ce sens du sacrifice!) Qu'est-ce qu'il est tellement important de rester focus sur notre liberté de femme pour qu'elle existe et qu'on en profite! En écoutant France Inter cette semaine, j'ai écouté une interview de Anne Berest au sujet de Françoise Sagan. Elle disait, concernant le scandale de 1954 lors de la parution de Bonjour Tristesse :
"Il faut se souvenir ce que c'est d'être une femme dans la France de 54. Par rapport à un homme, c'est d'abord être une mineure. (...) Une femme mariée ne peut pas travailler sans l'autorisation de son mari, elle ne peut pas ouvrir un compte elle-même."


Et ce matin encore sur la même radio : l'histoire de femmes syriennes qui sont achetées par des hommes turcs pour être mariées. Alors que nous, sous notre latitude, nous avons la possibilité et le pouvoir de nous affranchir de nos conditionnements et d'être vraiment libres. Mesurons notre chance et allons jusqu'au bout de notre liberté. (J'avais pas prévu d'écrire un article aussi militant mais ça me fait du bien. J'espère que vous aussi.)
Pour revenir à Françoise Sagan, un journaliste de l'époque disait : "Arrêtez de lire Sagan sinon vous finirez par ne plus aimer les femmes." Vous vous rendez compte de l'ampleur désastreuse des croyances négatives qui se trouvent derrière cette injonction. Moi j'ai envie d'envoyer un immense MERCI à cette femme d'avoir osé écrire "ce qui ne s'écrivait pas" par une femme dans les années 50.

A très bientôt.
Je vous envoie plein de pensées positives.

Aurore.

Si vous avez aimé cette lettre, lisez aussi : 

Pour les jours où c'est dur d'entreprendre

La Positive Attitude, "c'est périmé"

Message d'encouragement à votre vie de femme multi-fonctions

Venez, nous marchons vers un nouveau féminisme (youpi!)

Le manque de temps n'existe pas

Comment mon bébé m'a donné une grande leçon d'humilité? 


Cet article vous a plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux ou par mail à une amie!


Si tu en as marre d'avoir des hauts et des bas parce que ça te plombe dans le développement de ton activité.

Si tu en as marre de te mettre la pression, de courir après le temps, de te disperser, de douter de toi et d'avoir du mal à concilier vie pro et vie perso...

Et que tu veux vraiment avoir l'énergie, la confiance, la foi et la persévérance pour oser parler de toi, de ce que tu vends et trouver des clients, viens faire une séance découverte de 30min avec moi par Skype :-)

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Écrire commentaire

Commentaires: 0